Nous sommes déjà témoins de plusieurs avancées de la technologie dans le socle social. Et même dans plusieurs films, on peut y voir des micropuces utilisées comme pièces d’identité ou encore porte feuille. Mais la médécine n’est pas en reste, car l’homme recherche sans cesse des moyens de guérir son corps peu importe les handicaps et les difficultés dues à des germes ou virus. Et ça va faire un peu plus de deux ans que les chercheurs ont trouvé un moyen de traiter en utilisant l’électronique, plus précisement des micros implants.

L’électronique au service de la santé

Ce procédé est utilisé non pas comme mesure curative, mais plutôt comme un moyen préventif. En effet, la médécine bio-électronique ou encore électroceutique utilisent des implants électriques miniatures pour revéler certaines réactions de l’organisme. En effet, cette technologie digne du futur nous vient de UC Berkeley, où des chercheurs ont présenté leurs travaux qu’ils ont nommé « poussière nerveuse ». Ces implants électriques sans fil sont minuscules tels des grains de poussières, et peuvent être logé dans un organe, un muscle ou tout autre élément de l’organisme pour surveiller son fonctionnement. Une fois à l’intérieur, ils émettent des signaux électriques nerveaux, et enregistre toutes les interactions qu’ils transmettent rapidemment grpace à un émetteur-récepteur, et d’un noeud capteur miniaturisé. ceux ci sont performants, et permettent à l’extérieur de recevoir toutes les informations parfaitement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *